14 juillet 2009

Alive and gone

Arrivée à  20 ans, je pensais naïvement que j'étais une adulte construite et que tout était déjà joué. L'adolescence finie, il n'y a plus rien à remettre en question: je sais qui je suis.
C'est sans compter le fait que la vie n'est justement pas aussi simple, et c'est là sa plus grande réussite. Maintenant, je me réjouis de savoir que j'avance encore aveuglément vers l'indéfini. Un indéfini qui pourtant laisse entrevoir certaines choses, en flou. Ce n'est qu'à la fin que je saurai exactement quel était le but du parcours.
Cependant, ce serait de nouveau user de raccourcis que d'affirmer que je n'ai aucune prise sur les événements à venir. Avec moi, m'accompagnent des valeurs auxquelles je ne veux pas démordre mais qui seront sans cesse éprouvées et remises en question mais qui sont ma seule boussole.
Et puis, j'ai des amis.

J'aime ce que je suis et j'avance avec enthousiasme, bravant les déconvenues et les aléas, somme toute sans intérêts (si ce n'est de les dépasser).


La preuve, j'ai beaucoup de chance - encore faut-il la provoquer et la reconnaitre :
- un appart en collocation avec une pote du Ciné-club, les autres membres habiteront dans le même immeuble, 3 étages plus haut. 4 amis à mes côtés, mais chacun chez soi. Le rêve.
- un job pour septembre, après remise de mémoire. Je vais devenir prof, eh oui...
- une copine capricieuse que j'aime.

Posté par Feest à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Alive and gone

Nouveau commentaire